Un jour à Cannes: Bill Murray prend la pose, Jarmusch salue Romero